TECHNIVIT Laboratoire       technivit@wanadoo.fr

La culture de méristèmes, un outil pour assainir les variétés

retour au Menu Limasset

Avant-propos du Site Pierre Limasset :

Cet article, qui n'a aucun but publicitaire, a été écrit amicalement à la demande du Sitemestre. Le Site Pierre Limasset remercie la Société Technivit, car il souhaite avoir une participation, sous forme d'articles ou de témoignages, des sociétés ou organismes partenaires, qui par leurs activités spécifiques, prouvent le bien fondé des recherches menées à l'INRA par des scientifiques de valeur internationale, tels que Pierre Limasset et son élève Pierre Cornuet.


Au laboratoire TECHNIVIT à Bourges, nous utilisons en routine la technique de culture de méristèmes pour éliminer les virus des cultivars d'espèces à multiplication végétative: chrysanthème, dahlias, etc.  

méristème

En effet, en 1949, le Professeur Pierre LIMASSET et P. CORNUET notent l'absence de virus dans les méristèmes de tabacs virosés.

En 1952, mettant à profit ces travaux, G. MOREL et C. MARTIN à l' I.N.R.A. de Versailles, régénèrent des plantes entières saines de dahlia, variété "le Rêve " , indemnes de virus à partir de culture de méristèmes de plants infectés par trois virus différents. De la même manière ils sauveront la variété de pomme de terre "la Belle de Fontenay" en 1954.

Depuis cette époque , les laboratoires de production de plantes in vitro, utilisent directement cette propriété et cette technique afin d'obtenir des plants mères totalement sains qui seront à la base de la multiplication des diverses variétés. C'est aujourd'hui encore la seule manière d'éradiquer les virus . Le nombre d'espèces nouvelles auxquelles on peut appliquer cette technique grandit progressivement au fur et à mesure des besoins des obtenteurs et producteurs, et de la mise au point de la technique par les laboratoires.

En effet les plantes à multiplication végétative par boutures, marcottage, drageonnages, bulbes ou tubercules sont particulièrement sensibles aux maladies à virus qui sont transmises à la descendance par les organes de multiplication: pelargonium, dahlia, chrysanthème, fraisier, framboisier, pomme de terre, etc. Ces maladies virales affaiblissent la plante, le rendement en fruits ou tubercules est diminué, la floraison et la croissance sont affectées. Au fil des cycles de multiplication, la variété  est vouée à la disparition pure et simple. Il faut savoir également, que chaque espèce se voit régulièrement contaminée par de nouveaux virus d'années en années, et que des normes phytosanitaires draconiennes se mettent en place au niveau international afin de limiter leur extension. L' assainissement variétal est donc indispensable et doit être accompagné de mesures prophylactiques strictes au niveau de la production pour éviter de nouvelles contaminations.

La culture de méristèmes se déroule généralement de la manière suivante: des boutures contenant un bourgeon végétatif sont prélevées sur les variétés à assainir, ces explants sont stérilisés puis disséqués stérilement, (sous hotte à flux laminaire), sous une loupe binoculaire, afin d'extraire le méristème de l'apex (dôme apical sans feuilles), qui mesure moins de 0,4 mm. Ce méristème est rapidement déposé dans un tube de culture contenant un gel nutritif. Progressivement, les cellules vont se diviser, des feuilles vont se former, au bout d'un mois cette pousse devra être repiquée sur un nouveau milieu pour parfaire sa croissance, puis un mois plus tard il faudra multiplier ou cloner les pousses afin d'obtenir le nombre voulu de plantes saines.

Enfin, il faudra une étape complémentaire pour enraciner les futures plantes avant qu'elles soient acclimatées en serre pour finalement servir de pied mère pour le prélèvement de boutures saines. mais préalablement il faudra vérifier que les plantes obtenues sont bien indemnes de virus, en leur faisant subir un test immunologique: test E.L.I.S.A. prouvant l'absence totale de particules virales.

Une partie des plantes assainies peut être conservée au laboratoire, à l'abri des pathogènes, afin de produire régulièrement, à la demande du producteur et sans contingence de saison ou de surface, des pieds mères sains, sans repasser par la phase du méristème.

Les questions suscitées par cet article

sont à poser à :

Dr Marylise Doctrinal

technivit@wanadoo.fr

retour au Menu Limasset

http://perso.wanadoo.fr/technivit/